Harcèlement au Travail/Mobbing 

Le  harcèlement psychologique au travail:  "un crime presque parfait"

L'intimidation, le harcèlement psychologique au travail, le mobbing, autant de concepts qui mènent à la même souffrance, aux mêmes violations de la dignité, des atteintes à l'honneur, l'estime de soi et le manque de respect total pour la personnalité du collaborateur/ trice qui subit ces dommages.

Il s'agit des nombreux actes plus ou moins cachés ou parfois affichés en public: humiliations verbales, ne pas communiquer correctement avec la personne, affecter négativement les tâches professionnelles de la victime.   Le harcèlement, est un processus qui se produit dans un mouvement invisible: l'escalade. La situation de maltraitance psychologique augmente chaque fois plus, jusqu'à un point de non retour, jusqu'à  ce que la victime craque, s'effondre et crie à l'aide en allant chez son médecin traitant ou chez un psychologue ou demande de l'aide de ses proches.

REAGISSEZ!

  • Ne gardez pas vos souffrances secrètes.  Parlez à votre entourage: un/une amie, parents, conjoint.
  • Dénoncez la personne qui vous harcèle:  par lettre écrite au bureau RH.  Ne le faites pas par téléphone: vous devez toujours conserver une trace écrite!
  • Trouvez un/une psychologue qui vous aide à travailler votre auto-estime qui a été malmenée, blessée et qui pourra vous aider à renforcer votre confiance en vous!
  • Ne permettez plus à cette personne qui vous traite mal de vous crier ou de vous parler avec des tonalités fortes qui vous humilient en public ou sans public.  Si la personne ne peut plus gérer sa frustration ou sa colère, ce n'est pas votre problème, c'est le sien!  Dites-lui très vite de baisser d'un ton. S'il n'obtempère pas, partez.   Vous discuterez avec la personne quand elle sera plus calme et vous lui expliquerez votre ressentir calmement.
  • Vous ne devez pas sentir ni honte ni culpabilité, d'autant plus si votre travail est bien fait, ne doutez pas de vous-même!
  • Si la situation est grave, que votre poste est en danger ou que vous avez peur de la personne que vous harcèle, consultez une aide juridique ponctuelle pour savoir comment solutionner les choses de la meilleur manière possible pour vous.

 

 Selon les recherches scientifiques, les actes d'intimidation ont trois caractéristiques: 1) la victime subit des actes hostiles depuis un certain temps; 2) Inégalité de pouvoir (un chef sur ses subordonnés, un directeur), mais cela peut être aussi un/une collègue de même échelon hiérarchique qui, par sa forte manière d'intimider son entourage professionnel, crée une crainte qui déstabilise la victime. 3) Atteintes à la dignité, à l'honneur, à la personnalité, aux croyances religieuses.  Ton de voix irrespectueux, accusations sans fondements réels, lancement des rumeurs au sein de l'entreprise concernant la vie privée ou la santé de la victime; humiliations en public par exemple pendant une réunion de travail.  Les conséquences de l'intimidation, harcèlement au travail sont énormes, mais cachées tel un iceberg, restant ainsi sous-estimées.

Conséquences sur la santé:

  • dépression, anxiété
  • fatigue insurmontable, asthénie
  • troubles du sommeil
  • troubles alimentaires
  • migraines
  • douleurs dorsales
  • crises de larmes
  • burn-out / épuisement professionnel
  • atteinte à l'estime de soi
  • atteinte à la dignité et la confiance en soi
  • perte de confiance dans ses compétences professionnelles

LES SOLUTIONS: CHERCHER L'ANTIDOTE A L'INTERIEUR DE SOI

Le travail sur la confiance en soi, sur l'auto-estime, est un bon antidote pour lutter contre les attaques de harceleurs. Des exercices pratiques, un coaching ciblé pour remonter la confiance mais aussi, une attitude à apprendre pour quitter l'étiquette de victime et endosser celle du "résilient".   Le "résilient" est un personnage qui a traversé les ouragans et guerres diverses, mais il est toujours là, toujours debout.  Du coup, il ne craint pas les harceleurs car il a vécu le harcèlement, il a souffert longtemps et il a compris que tout cela n'était pas de sa faute.  Il a donc pu se relever et a pu affronter les harceleurs pour leur dire "Stop! Maintenant, il faut me traiter autrement"

Les lacunes

Malheureusement, il existe des grandes lacunes au sein de cette problématique: il s'agit d'un problème plus qu'épineux lorsque le harceleur est un directeur, soit fondateur de sa propre entreprise, soit mis en place à la direction par un comité d'administration comme dans les grandes entreprises multinationales.   Il s'agit donc, d'une personne que, si l'on tient tête et si on se défend, serait capable de licencier le/la collaborateur/trice sur le champ.  Pour ce problème, il n'y a pas de solution autre que le recours à la justice avec la certitude qu'il faudra quitte l'emploi et chercher une place ailleurs. Une situation qui provoque détresse psychologique et inquiétudes financières à long terme, car les finances sont importantes au moment de choisir d'être résilient ou de rester victime, mais ce n'est pas le seul aspect important.  L'aspect psychologique, compte aussi.  Nous savons que, sauter du navire en feu et chercher les secours, est la meilleure chose à faire, mais parfois ce n'est pas possible.  Alors, on comprend les victimes qui hésitent à parler et subissent en silence: souvent dans des situations précaires socialement parlant, avec des enfants à charge, les victimes d'abus de pouvoir préfèrent rien dire, pensant à tort que les choses vont s'améliorer avec le temps.  Mais, selon les recherches dans ce domaine, l'amélioration dans le temps, ne se produit en général pas,  car le harcèlement prend souvent une forme d'escalade ascendante qui va crescendo jusqu'à ce que la victime finisse par craquer, physiquement ou mentalement, (Anjum, A.; Muazzam, A.; Manzoor, F.; Visvizi, A.; Pollock, G.; Nawaz, R.; 2019). 

La situation peut aller vers une amélioration si l'entreprise décide d'écarter le harceleur et d'établir des consignes strictes au sein de l'entreprise concernant le harcèlement psychologique, envoyant à tous une information de ce qu'est le harcèlement et déclarant que l'entreprise condamne ce genre d'abus de pouvoir avec force.  

Le crime presque parfait

L'intimidation, le harcèlement au travail, le mobbing, c'est un poison pour la estime de soi du collaborateur d'une entreprise. Un poison qui tue sa créativité, sa motivation et sa confiance en ses propres performances professionnelles.   Les chercheurs dans le domaines de la psychiatrie, appellent ce type de harcèlement "le crime presque parfait" car il ne laisse pas de traces visibles pouvant condamner le coupable, l'auteur des faits.  Je pense quand à moi que le mot "presque" est source d'espoir.  Car il est possible de se relever de blessures causées par le harcèlement professionnel.  Mais on ne peut pas le faire tout seul.  Il faut chercher de l'aide.  Ne jamais abandonner. 

 

Cauchemar en entreprisePDF    (Cliquez dessus pour voir le PDF)

 

N'hésitez pas à me contacter par téléphone: 079/793.72.16 en Suisse.  Depuis l'étranger: 0041/79-793.7216

Je reçois pour des consultations au Locle mais aussi par vidéo-conférence:  avec applications Zoom, Skype, WhatSapp.