Le dessin de l'enfant 

 

"Une petite fille de 6 ans s'isole au fond de la classe. Elle veut dessiner "Dieu". Son enseignante lui dit: "Mais, comment vas-tu le dessiner? Personne ne sait vraiment à quoi il ressemble" La petite fille lui répond: "Eh bien, ils le sauront dans quelques minutes" (K. Robinson, 2006)

Laissons nos enfants et adolescents dessiner, cela est très bon pour eux, pour leur développement et leur apprentissage. Pourquoi ?

En 1976, Louis Raths et ses collaborateurs publient un livre qui bouleverse la pédagogie aux USA: "Learn to think, théory and application". Apprendre à penser. Sa théorie dit que si les enfants à l'école avaient plus de travaux et des pratiques favorisant la réflexion, ils pourraient peu à peu changer leur comportement, parfois impulsif, parfois passif, face aux problèmes de leur quotidien scolaire et ils commenceraient  à "apprendre à penser" pour les résoudre.  Selon Raths imaginer c'est se représenter mentalement une situation ou un objet grâce à des images mentales.  Ce qui ouvre les portes de la créativité. Et la créativité, lorsqu'elle est stimulée et encouragée, elle aide à développer des stratégies pour résoudre les problèmes.

Il n'est cependant pas facile de parler de créativité. C'est un terme qui est tombé dans le piège de la popularité et qui peut désigner de nombreuses situations différentes comme la peinture artistique ou des passe-temps originaux. L'enfant, tout au long de sa petite enfance et sa scolarité, passera diverses étapes en ce qui concerne sa manière de dessiner et ses progrès dans le dessin.  Au fur et à mesure que l'enfant grandit, sa créativité grandit aussi:

L'étape du gribouillage, 2 à 4 ans environ: l'enfant comprend qu'il y a une relation entre ses mouvements et les traçages de son crayon sur le papier. Cela constitue une étape très importante car il fera des traçages de manière volontaire, il comprend qu'il peut utiliser le crayon comme il veut.

 

 

L'étape pré-schématique, 4 à 7 ans environ: Il commence à élaborer des schémas dans ses dessins et il peut passer beaucoup de temps à dessiner.

L'étape schématique, 7 à 9 ans environ: maintenant, les dessins représentent des objets, des personnes et des lieux.

Début du réalisme, "l'étape de l'enfant et le cercle de ses copains", 9 à 12 ans environ: l'enfant comprend qu'il fait partie d'une société, il dessine des situations proches de la réalité. Il dessine avec des détails son humeur, ses sentiments et l'environnement qui l'entoure.

 

Mon travail:

J'utilise les jeux, les tests et les dessins dans ma prise en charge avec les enfants, notamment dans les situations de deuil et choc émotionnel.

 

Psychométrie de l'enfant: comme psychologue spécialiste de la psychologie clinique des enfants et adolescents, je fais aussi de passation des tests: Dame de Fay, test de la famille, le test du dessin du bonhomme, la figure complexe de Ray.

Lest tests projectifs nous donnent beaucoup des renseignements sur l'enfant. Par exemple dans le cas du test du Bonhomme, il peut nous indiquer le seuil de maturité de l'enfant qui dessine, mais les dessins sont surtout un indicateur inestimable de l'état émotionnel de l'enfant, de ses émotions et son affectif.

Test la Dame de Fay