L'enfant endeuillé 

                                           "Elle est au Ciel"

Parler de la mort à son enfant

Très souvent, c'est celle-ci la phrase utilisé pour consoler les enfants à propos de la mort d'un proche, "elle/lui, est au ciel".  Mais pour un enfant, le ciel est un espace vide, tantôt noir et rempli d'étoiles, tantôt bleu et rempli de nuages. Il arrive effectivement qu'il regarde le ciel comme pour le sonder, en essayant de comprendre, de voir quelque chose, un signe, une couleur.  Beaucoup d'adultes, éprouvent des difficultés à prononcer le mot "mort".  Un mot qui choque notre esprit, même quand nous ne sommes pas endeuillés.   Un mot qui a un impact fort dans nos sens. Alors on trouve des stratagèmes pour le contourner. On parle de "ciel", on parle "elle/lui est parti".

Beaucoup des psychologues cliniciens et même des médecins, conseillent de parler aux enfants de manière concrète, en utilisant le mot "mort".  Selon eux, on les prépare mieux au travail de deuil qu'ils devront faire.   Mais, comment utiliser le mot "mort" alors que nous avons nous-mêmes, tant de difficultés à le prononcer? 

Dans une vidéo que j'ai visionné lors d'une formation sur le deuil, un petit garçon de 10 ans dont la petite soeur était morte d'un cancer, a montré à une assistante sociale, toutes les cartes de condoléances que sa famille avait reçues.  Alors, la jeune femme lui demande : "Dis, tu fais une tête! quel est le problème avec ces cartes de condoléances ?"  Et le garçon lui a répondu : "Mais regardez! Aucune d'entre elles ne contient le mot Mort".

Alors, la vérité est ailleurs? Elle se trouve peut-être à mi-chemin entre la meilleure manière d'accueillir les enfants endeuillés pour leur parler de la mort d'un être cher et notre propre capacité à prononcer le mot "mort", notre tendance à adoucir un moment difficile et choquant. 

Peut-être la vérité se trouve dans un compromis.  Les parents, pourraient opter pour une annonce adoucie des mots moins durs, des phrases plus simples, tout en gardant à l'esprit que, au fur et à mesure que l'enfant grandira, ils pourront réajuster leur message, selon l'âge et la compréhension de leur enfant.

La thérapie des petits pas

 

J'accueille les enfants endeuillés au sein de l'association Adapi.  La prise en charge est gratuite pour les familles, c'est l'association qui offre l'espace d'écoute et jeux pour enfants endeuillés.

On pratique la thérapie des petits pas, qui consiste à avancer selon les besoins de l'enfant et à son propre rythme.